Affaire des déchets importés : Elyes Fakhfakh répond aux accusations

L’ancien chef du gouvernement Elyes Fakhfakh a démenti tout lien direct ou indirect avec l’affaire des déchets importés d’Italie.

« Contrairement à ce qui est promu par certains des dirigeants du mouvement Ennahdha, et comme je l’ai expliqué précédemment, je tiens à préciser à nouveau à l’opinion publique que ni moi ni la société dans laquelle je possédais des actions n’avaient de relation directe ou indirecte avec un dossier des déchets italiens », a-t-il écrit dans un post publié ce mardi 22 décembre 2020 sur Facebook.

Il a souligné qu’il se réserve le droit poursuivre en justice toute personne impliquée dans la diffamation et la promotion de fausses nouvelles.

خلافا لما يتم ترويجه من طرف بعض قيادات حركة النهضة وكما كنت قد وضحت سابقا يهمني أن أوضح للرأي العام من جديد أنه ليس لي…

Posted by ‎Elyes Fakhfakh – الياس الفخفاخ‎ on Tuesday, 22 December 2020

A en croire l’ancien membre de l’Instance nationale de lutte contre la corruption (INLUCC), Mohamed Ayadi, il existe des croisements et des liens entre le dossier de conflit d’intérêts impliquant l’ancien Chef du gouvernement et celui des déchets italiens.

La même source a expliqué que les liens entre les deux affaires sont représentés par la présence de certains suspects impliqués simultanément dans les deux affaires, comme le ministre de l’Environnement limogé Mostfa Aroui, son cousin ainsi que le partenaire de Fakhfakh.

« Je ne veux pas lancer des accusations, mais j’espère que les deux affaires ne sont pas liées! », a-t-il déclaré, ce mardi 22 décembre 2020 sur la radio Diwan.

Commentaires:

Commentez...