Tunisie : Malgré l’accord trouvé, les magistrats organisent une journée de colère

Malgré l’accord signé avec le gouvernement, la grève des magistrats se poursuit pour la sixième semaine consécutive.

Les magistrats organisent ce lundi 21 décembre 2020 une journée de colère nationale accompagnée d’une protestation devant le palais de justice de Tunis.

Cette grève vient suite à l’appel lancé par le syndicat tunisien des magistrats, de l’Union des magistrats de la Cour des comptes, de l’Union des magistrats administratifs et de l’association tunisienne des femmes juges.

Toutes ces structures ont exprimé leur rejet de l’accord entre le gouvernement et l’Association des magistrats tunisiens (AMT).

Cet accord avait été signé le vendredi 18 décembre 2020, entre la Présidence du Gouvernement, représentée par son secrétaire général Walid Dhahbi, et l’Association des magistrats tunisiens en la personne de son président, Anas Hammadi.

L’AMT qui avait par la suite annoncé la levée de sa grève, a été confrontée à un refus de la part des magistrats qui ont estimé que les points de l’accord conclu ne correspondent toujours pas à leurs revendications.

Les magistrats, rappelons-le, observent une grève générale depuis le 16 novembre, contre « les conditions de travail désastreuses dans les tribunaux, en plus de la détérioration des conditions matérielles des juges et de la perturbation du dossier de la réforme judiciaire ».

Commentaires:

Commentez...