Déploiement de l’armée et dissolution de l’ARP : Abbou détaille son plan !

Il y a quelques jours il le disait à demi-mot. Aujourd’hui il le crie haut et fort : Il faut dissoudre le parlement et déployer l’Armée, selon Mohamed Abbou, c’est la seule solution pour sortir de la crise.

En effet, dans un post Facebook l’ancien ministre et secrétaire-général démissionnaire d’Attayar, Mohamed Abbou a plaidé en faveur du déploiement de l’armée et de la dissolution du parlement pour mettre fin à ce qu’il appelle toute forme d’anarchie et d’effondrement de l’Etat.

Le tout, selon la théorie de Mohamed Abbou doit être supervisé par le chef de l’Etat Kais Saied qui doit faire usage d’instruments constitutionnels déjà garantis par la constitution.

Dans ce sens Mohamed Abbou a appelé le chef de l’Etat à déployer l’armée sur tout le territoire et notamment dans les sites de production, tout en activant un décret gouvernemental pour mettre certaines figures politiques corrompues sous surveillance.

Abbou va jusqu’à appeler à traquer le financement des médias et à exclure tous les chroniqueurs en relation avec des partis politiques.

Enfin, pour l’ancien boss d’Attayar, le chef du gouvernement doit démissionner et expédier les affaires courantes dans l’attente de tenir des élections législatives dans un délai de 90 jours.

Il y a quelques jours l’ancien ministre et ancien secrétaire-général d’Attayar Mohamed Abbou est revenu sur l’actuelle situation du pays.

En effet, Mohamed Abbou qui estime que la situation s’est nettement dégradée en Tunisie, a appelé le chef de l’Etat à mobiliser l’armée pour éviter le pire scénario.

« Aujourd’hui nous avons atteint une situation qui exige la mobilisation de l’Armée, on ne peut plus continuer de la sorte », a-t-il laissé entendre.

Il a dans ce sens appelé le président de la République à convoquer le ministre de l’Intérieur pour appliquer ces dispositions exceptionnelles. « Le président de la République peut mettre sous surveillance certaines personnes qui constituent une menace à la Tunisie », a-t-il également ajouté.

Commentaires:

Commentez...