Gafsa : L’activité liée au phosphate reprend à Métlaoui

L’activité du phosphate a repris dans le district de Métlaoui, un des quatre districts relevant de la Compagnie des phosphates de Gafsa.

A Métlaoui, l’activité a repris notamment dans plusieurs directions et trois laveries mais le transport du phosphate vers les usines du Groupe chimique tunisien reste suspendu.

Dans les trois autres districts, Mdhila, Redayef, Om Laarayes, l’activité du phosphate reste totalement paralysée depuis plus d’une dizaine de jours.

Les différents sites de productions sont, en effet toujours à l’arrêt en Tunisie et la production des phosphates dans le bassin minier de Gafsa est paralysée en raison des protestations populaires.

En effet, les différents sites de production de la CPG sont paralysés par des protestations et des sit-in en raison du refus des décisions annoncées récemment par le chef du gouvernement au profit du gouvernorat de Gafsa.

Pourtant, bloqué depuis plus de deux mois, le site de production des phosphates de Mdhila à Gafsa, avait, dernièrement, repris du service après la levée du sit-in observé par des manifestants.

La production avait en effet repris le 19 novembre 2020, dans ce site paralysé depuis plus de deux mois par les différentes formes de protestation.

La Tunisie fait partie des principaux exportateurs mondiaux de phosphates et passer au statut d’importateur révèle certainement un épisode historique de mauvaise gestion des ressources naturelles en Tunisie.

Récemment, on annonçait pour la première fois que la Tunisie, classée jusqu’en 2010 au cinquième rang des producteurs mondiaux de phosphates, est contrainte d’importer ce produit de l’étranger. Un revirement qui s’explique, selon plusieurs experts en énergies, par une décennie de mauvaise gestion, de laisser-aller et de laxisme observés dans le secteur des phosphates, connu auparavant comme l’un des piliers de l’économie nationale.

Commentaires:

Commentez...