Appels au limogeage du gouverneur à Jendouba

Les habitants de Jendouba ne décolèrent pas après la mort du jeune médecin Badreddine Aloui, décédé suite à une chute dans une cage d’ascenseur.

Ils ont protesté, ce samedi 5 décembre 2020, devant le siège du gouvernorat et appelé au limogeage du gouverneur de la région.

Ils ont également appelé à faire assumer la responsabilité à toute personne ayant contribué à la mort du médecin ainsi qu’à la libération de l’agent de maintenance, arrêté hier.

En visite, hier à Jendouba, le Chef du gouvernement, Hichem Mechichi a d’ailleurs été obligé de rebrousser chemin et de quitter les lieux avant même de pouvoir inspecter l’hôpital régional où a eu lieu le drame.

En arrivant à l’hôpital, il s’est retrouvé nez à nez avec un rassemblement de protestation devant l’hôpital, avec des habitants en colère et scandant des slogans hostiles à plusieurs responsables.

Suite à la mort du jeune médecin, des étudiants de la faculté de médecine de Tunis, et des médecins internes et résidents se sont rassemblés, hier, devant le siège du ministère de la Santé, pour demander la démission du ministre de la Santé et des responsables régionaux à Jendouba.

L’enquête pénale ouverte suite au décès de Badreddine Aloui à l’hôpital régional de Jendouba après sa chute dans une cage d’ascenseur a conduit à une première arrestation. Il s’agit du responsable de la maintenance à l’hôpital régional de Jendouba, arrêté sur décision du juge d’instruction au tribunal de première instance à Jendouba.

Commentaires:

Commentez...