Pénurie de bonbonnes de gaz : Les protestations atteignent Tozeur

Illustration

La crise des bonbonnes de gaz n’en finit pas en Tunisie. Provoquée par un sit-in dans la zone industrielle de Gabes, elle a déclenché une série de protestations dans de nombreuses régions.

Ce mardi 1er décembre, ce sont des citoyens en colère contre la pénurie des bonbonnes de gaz qui ont protesté devant le siège du gouvernorat de Tozeur.

Les protestataires ont appelé les autorités régionales à intervenir pour mettre fin à cette crise. Ils ont également appelé à garantir une sécurité aux camions transportant les quantités de bouteilles de gaz destinées à leur gouvernorat.

L’impact des protestations sociales qui ont lieu à Gabes et du blocage de trois centres de remplissage de gaz domestique destinés à approvisionner les gouvernorats du sud et du centre, commence à se faire durement ressentir dans plusieurs régions.

La zone industrielle en question produit 90 mille unités par jour, soit la moitié de la production nationale quotidienne de bouteilles de gaz domestique. Elle reste fermée depuis plusieurs jours à cause des protestations et les autres zones industrielles de Tunis et de Bizerte ne peuvent, à elles seules couvrir la demande essentiellement composée de catégories vulnérables.

Dans le gouvernorat de Sfax, la situation est devenue intenable et l’entrepôt de la région connait un afflux et un chaos sans précédents. Idem à Kairouan où des files d’attente ont été observées ce matin à Regada, provoquant la fermeture de la route nationale n° 2 reliant Kairouan au sud de la Tunisie.

Commentaires:

Commentez...