Migration irrégulière : 35 tentatives avortées et 148 personnes arrêtées en une semaine

Illustration

Entre le 26 janvier et le 1er février 2020, les unités de la Garde nationale ont avorté 35 tentatives de migration irrégulière.

Selon du ministère de l’Intérieur, ce mardi 4 février 2020, vingt tentatives de franchissement illicite de la frontière terrestre, ont été déjouées et 15 autres tentatives ont été avortées à la frontière maritime. Ces opérations ont conduit à l’arrestation de 148 individus.

Pour rappel, dans la soirée de samedi 1er février 2020, une unité de la marine nationale a secouru un groupe de 43 personnes, composé de 24 hommes, 9 femmes, 9 enfants et un bébé).

Ils ont été secourus alors que leur embarcation est tombée en panne de moteur à 60 km au large d’Al Ataya, près des iles Kerkennah (gouvernorat de Sfax).

Ces candidats à l’émigration clandestine avaient embarqué vendredi soir depuis la côte de Zarzis (gouvernorat de Médenine), dans le but de se rendre clandestinement vers les côtes italiennes.

D’un autre coté, les unités de la garde nationale ont mis en échec 73 tentatives de contrebande au cours de la période indiquée pour une valeur globale de la marchandise saisie estimée à 3.173.000 dinars.

Commentaires:

Commentez...