Crise libyenne et visite d’Erdogan : Après la présidence de la République, l’UGTT réagit

Noureddine Taboubi, secrétaire général de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), a mis en garde contre le danger de s’aligner derrière l’un des axes régionaux conflictuels en Libye, et a souligné sa confiance que le président de la République ne choisira pas cette approche dangereuse qui va à l’encontre de l’éthique du travail politique dans le pays.

Ces propos viennent en réponse à la déclaration du président turc Recep Tayyip Erdogan, qui a annoncé son accord avec la Tunisie pour soutenir le gouvernement d’Al-Sarraj en Libye.

S’exprimant à Jawhara fm, Taboubi a souligné la confiance des Tunisiens dans les institutions constitutionnelles de leur pays, l’armée nationale et la sécurité face aux complots visant le peuple libyen, étant donné l’intersection des intérêts des deux peuples frères.

Rappelons que la Présidence de la République a réagi aux différentes annonces faites selon lesquelles la Tunisie aurait donné son accord à la Turquie pour soutenir Fayz el Sarraj, chef du gouvernement d’Union nationale reconnu par les Nations-unies.

Le communiqué de la Présidence de la République publié ce jeudi 26 décembre 2019, précise que « la Tunisie n’acceptera jamais de faire partie d’une alliance comme elle n’acceptera jamais que le sol tunisien ne soit pas sous sa seule souveraineté ».

« Quant aux fausses déclarations, interprétations et allégations publiées depuis hier, elles sont soit causées par des malentendus et des jugements erronés, soit elles proviennent des mêmes sources qui ont constamment calomnié et déformé la réalité », indique le communiqué sans citer ces sources visées.

Commentaires:

Commentez...