Nostalgies de Tunis : Je ne me lasse pas de cette photo de l’Avenue !

Il y a comme ça des photos qui ne vous lâchent plus et c’est le cas de ce cliché de Garrigues.

Cette photo date de la fin du dix-neuvième siècle lorsque l’avenue dite de la Marine commençait à prendre sa nouvelle configuration.

Les quatre lignes de ficus venaient de voir le jour et les édifices longeaient déjà cet axe qui menait au port.

Dès 1861, le consulat de France s’était installé dans ses locaux neufs dessinés par l’architecte Colin et qui accueillent de nos jours la chancellerie.

Initié par ce premier édifice, l’avenue allait peu à peu se structurer et devenir le coeur de la Cité pour ensuite porter les noms de Jules Ferry puis Habib Bourguiba.

Une cathédrale allait être érigée, des projets immobiliers naîtront au tournant du siècle et l’avenue allait s’élancer peu à peu.

Ce qui fut le Cours de la Marine deviendra peu à peu la matrice de toute une nouvelle ville qui est aujourd’hui le versant siamois de la médina historique.

Parfois, une simple photo peut susciter le souvenir de tant de souvenirs, une photo qui vous accompagne et dont il est impossible de se lasser.

Commentaires:

Commentez...