Tunisie : Du nouveau dans le projet du pont de Bizerte

Pont de Bizerte

L’appel d’offres international relatif à la construction du nouveau pont de Bizerte sera lancé entre le 8 et 15 janvier 2020.

Mohamed Gouider, gouverneur de Bizerte, a affirmé dans ce sens que la Banque européenne d’investissement (BEI), qui finance une partie du projet dont le coût estimé à 750 millions de dinars, a approuvé les études réalisées.

La même source a rappelé qu’en coordination avec les différentes structures locales, régionales et centrales, tous les problèmes fonciers qui pourraient entraver la mise en œuvre du projet ont été résolus.

En avril dernier, le ministre de l’Equipement, de l’Habitat et de l’Aménagement du territoire, Noureddine Selmi, avait indiqué que les travaux relatif à ce projet seront lancés en 2020. « Le stade des études est déjà terminé et le projet est actuellement au stade de l’appel d’offres, qui sera annoncé en juin prochain », a-t-il ajouté. Mais en vérité, l’appel d’offre connaîtra ainsi un retard de six mois.

La Banque Africaine de Développement (BAD) avait accordé, il y a un an à la Tunisie un crédit de 122 millions d’euros (environ 361 millions de dinars) afin de contribuer, au financement du projet du pont de Bizerte.

L’accord relatif à ce crédit, remboursable sur 19 ans, dont 7 ans de grâce est assorti d’un taux d’intérêt de 0,44%. Il a été signé par le ministre du développement, de l’investissement et de la coopération internationale, Zied Laadhari et le directeur général de la BAD pour l’Afrique du Nord, Mohamed El Azizi.

Le ministre de l’Equipement, de l’habitat et de l’aménagement du territoire, Mohamed Salah Arfaoui, avait pourtant annoncé que le lancement des travaux du pont de Bizerte est prévu pour le troisième trimestre de 2018.

Commentaires:

Commentez...