Samir cheffi : « L’UGTT est la première entité à lutter contre la corruption »

Le secrétaire général adjoint de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), Samir Cheffi, a répondu aux accusations de corruption portées, ces dernières semaines, contre la centrale syndicale.

Dans une interview publiée ce lundi 25 novembre 2019 sur les colonnes d’Assabah Al-Osbouii, Cheffi a assuré que l’UGTT est la première entité à lutter contre la corruption et ne couvrait pas les corrompus.

Il a ajouté que ceux qui ont un dossier de corruption doivent le soumettre à la justice, précisant que ceux qui accusent l’Union de corruption font partie eux-mêmes du système de corruption.

Rappelons que la centrale syndicale a intenté un procès à l’encontre du porte-parole de la coalition Al Karama, Seifeddine Makhlouf pour diffamation, incitation et dénonciation calomnieuse.

Le 6 novembre, le porte-parole de l’Union Générale Tunisienne du Travail, Sami Tahri avait appelé Makhlouf à présenter les dossiers de corruption présumés à la justice laquelle devra trancher. Dans ce sens, le syndicaliste avait fait savoir que l’UGTT a contacté le pole judiciaire financier qui a nié avoir reçu des dossiers à cet effet.

Commentaires:

Commentez...