Trafic de parrainages : Cinq candidats à la Présidentielle visés par des plaintes

Le candidat à l’élection présidentielle, Lotfi Mraïhi, a été convoqué, hier par la brigade de recherche de la garde nationale à Monastir qui l’a interrogé concernant l’affaire des faux parrainages en attendant d’interroger quatre autres candidats également visés par des plaintes de citoyens.

En effet, des plaintes ont été déposées auprès du ministère public concernant la falsification de parrainages de candidats à la présidentielle anticipée du 15 septembre prochain. Depuis, la brigade de recherche et d’investigation de la Garde nationale a été chargée de l’enquête, a indiqué Farid Ben Jha, porte-parole des tribunaux de Monastir et Mahdia.

Les plaignants ont été entendus, lundi 26 août 2019. Lotfi Mraïhi, qui effectuait, hier, une visite à Monastir, a également été entendu. Le ministère public a, par ailleurs, ordonné de maintenir le candidat en état de liberté alors que son coordinateur de campagne doit comparaître ce mardi 27 août devant le ministère public.

Toute cette affaire est en rapport avec les recours concernant des parrainages de candidats à Monastir. L’instance régionale indépendante pour les élections à Monastir (IRIE) a, en effet, reçu, jusqu’à samedi, 50 recours concernant des parrainages de candidats indépendants ou partisans à l’élection présidentielle anticipée.

Férid Ben Jha, porte-parole des tribunaux à Monastir, a souligné que le tribunal de première instance a reçu 20 plaintes pour usurpation d’identités et signatures en vue de parrainer cinq candidats à la présidentielle.

Les quatre autres candidats concernés ont été convoquées pour être auditionnés dans les prochains jours ainsi que leurs coordinateurs au sujet des parrainages, a noté Ben Jha.

De son côté, Lotfi Mraïhi, s’est expliqué dans un message posté sur son compte Facebook, expliquant qu’il n’était pas en charge de la collecte des parrainages et que des « amis » dans diverses régions se sont basés sur des « réseaux » pour effectuer cette collecte.

Commentaires:

Commentez...