Les Ivoiriens toujours bloqués à la frontière tuniso-libyenne

Arrêtés dans la nuit du 3 août, lors d’une descente effectuée dans une maison à Sidi Mansour, Sfax, le groupe de subsarahiens se trouve toujours bloquées à la frontière tuniso-libyenne.

Selon Cherifa Riahi, présidente de l’Association “Tunisie, pays d’asile”, ces individus, de nationalité ivoirienne, ont été arrêtés pour avoir l’intention de franchir la frontière maritime tunisienne en direction de l’Italie. Ils ont par la suite été transféré, à Médenine, puis à la frontière tuniso-libyenne, au nord de Ras Jdir.

« Ce groupe de migrants, qui compte 11 femmes et 4 enfants, se trouve toujours à la frontière tuniso-libyenne et a reçu des denrées alimentaires après deux jours complets sans manger ni boire”, a-t-elle ajouté à l’agence TAP. « Ils ne comptaient pas franchir illégalement la frontière maritime tunisienne pour se rendre en Italie ».

Commentaires:

Commentez...