L’école juive pour filles… n’est pas une école, selon le ministère de l’Education

Le directeur régional de l’éducation à Djerba, Mongi Mnasser, a indiqué que la nouvelle grande école juive pour filles inaugurée sur l’île ne constitue pas une école au sens ordinaire du terme, mais un espace dans lequel les enfants de la communauté juive de la ville sont abrités après la fin de leurs cours au sein de l’école ordinaire.

Il a nié, sur les ondes d’Express fm, tout lien avec le ministère de l’Éducation, au niveau des programmes comme des autorisations.

« Ce n’est pas vrai que l’école ait été inaugurée lors du pèlerinage de la Ghriba », a ajouté Mnasser. « Les locaux existaient déjà, mais seules des réparations ont été effectuées ».

Rappelons que le ministère du Tourisme avait démenti les informations selon lesquelles le ministre René Trabelsi aurait inauguré la nouvelle grande école juive pour filles à Djerba.

Le ministère avait fermement démenti cette information, assurant que la personne observée sur les photos de l’inauguration est un homme d’affaires tunisien, de confession juive et originaire de Djerba. Cette même personne est celle qui a cédé le terrain sur lequel l’école a été construite, et qui s’est chargée de tous les frais.

Le département du Tourisme avait également précisé que le nouveau bâtiment comprendra plusieurs anciennes écoles privées, qui existaient déjà au sein de la Hara juive.

« Ce n’est pas une école publique ni religieuse, comme le stipulent certaines sources. C’est une école où toutes les matières, à savoir les sciences, les maths, les langues, l’histoire, la géographie, l’éducation physique, les arts et autres, seront enseignées », précise-t-on.

Commentaires: