L’augmentation du taux directeur vient stopper l’inflation persistante, selon la BCT

La Banque Centrale de Tunisie (BCT) a annoncé mardi l’augmentation de son taux directeur de 100 points de base, le portant ainsi de 6,75% à 7,75%.

Rim Kolsi, directrice de la stratégie et des politiques monétaires à la BCT, a expliqué ce jeudi que l’augmentation continue et persistante du taux d’inflation était la raison derrière ce changement du taux directeur.

Invitée sur Express fm, elle a expliqué qu’en cas de maintien du taux directeur à 6,75%, le taux d’inflation aurait atteit les 10%,  notamment à la lumière de l’effondrement du taux de change du dinar, qualifiant la situation actuelle de « sérieuse ».

« L’augmentation des salaires est raisonnable, mais la crainte que l’amélioration des ressources financières du citoyen induit une forte consommation des produits importés, ce qui conduira à l’augmentation du déficit de la balance commerciale et la diminution du stock de devises », a-t-elle ajouté.

Notons que la BCT a expliqué, mardi, que la décision d’augmentation du taux directeur intervient afin de faire face à « la poursuite des pressions inflationnistes qui représentent un risque pour l’économie et une menace pour le pouvoir d’achat, nécessitant une prise de mesures appropriées pour réduire ses effets négatifs », indique la BCT en guise d’explication.

En premier lieu, la BCT cherche avant tout à faire régresser le déficit courant de la balance des paiements extérieurs, qui continue d’enregistrer des niveaux record, atteignant ainsi 11,2% du PIB en 2018 contre 10,2% en 2017 et dont la hausse n’a pas été compensée par l’évolution positive des recettes touristiques et des transferts des Tunisiens à l’étranger. Tout cela implique une baisse des avoirs nets en devises.

Commentaires:

Commentez...