Slim Feriani : Si le secteur énergétique retrouve son rythme de 2010, on pourra se passer du FMI

Le ministre de l’Industrie et des Petites et Moyennes Entreprises (PME), Slim Feriani, a indiqué, ce mercredi 30 janvier 2019, que si les secteurs minier et énergétique retrouvent leur rythme de production de 2010, « on n’aura besoin ni du Fonds Monétaire International (FMI) ni des prêts et emprunts ».

Invité sur Express fm, le ministre a prévu que la production de phosphate passe de 3 millions de tonnes en 2018 à 5 millions de tonnes en 2019. Dans le même contexte, il a ajouté que la mine de phosphate de Meknasi, gouvernorat de Sidi Bouzid, entrera en production cette année. Pour ce qui est du champ de Nawara, situé dans le sud du pays, il entrera en production en juin 2019.

« La situation difficile actuelle nécessite une coopération et une collaboration entre les différentes parties », a-t-il ajouté,  indiquant que le gouvernement cherche à améliorer de nombreux indicateurs permettant de contrôler le déficit budgétaire de l’État à 3,9% du PIB. « Aujourd’hui, nous devons renoncer à l’égoïsme et réfléchir aux intérêts de la Tunisie », a estimé Feriani.

Commentaires:

Commentez...