Impliqué dans l’assassinat du berger, Borhene Boulaabi condamné à mort et à 35 ans de prison

Le porte-parole du pole antiterroriste, Sofiene Seliti, a annoncé que la 5e chambre criminelle près le Tribunal de première instance de Tunis, spécialisée dans les crimes terroristes, a condamné le terroriste Borhene Boulaabi à la peine capitale et à 35 ans de prison.

Cet élément avait participé dans plusieurs opérations terroristes dans les montagnes de Selloum, et faisait partie du groupe qui avait égorgé le berger Mabrouk Soltani. Il est également impliqué dans des opérations visant l’armée, les forces de sécurité et la garde nationale.

Un accusé algérien a également écopé de 15 ans de prison, ajoute Seliti sur Shems fm. Des peines de 36 ans de prison ont été décidées par la 5e chambre criminelle contre 45 autres accusés tunisiens et algériens, toujours recherchés.

Boulaabi avait été capturé par des unités militaires après avoir été blessé au pied dans une embuscade tendue sur le mont Selloum, dans le gouvernorat de Kasserine, avait annoncé le ministère de la défense nationale le 6 janvier 2018, rappelle-t-on.

« Une unité militaire a pris pour cible un groupe armé avant de capturer le dangereux terroriste (blessé) et abandonné par ses camarades », avait précisé le communiqué.

Le ministère avait indiqué que Borhène Boulaabi, né le 24 mai 1991 à Kasserine, est « un des plus dangereux terroristes appartenant au groupe Jound Al Khilafa (soldats du Califat) » qui dirige la brigade du Mont Mghila.

Commentaires:

Commentez...