Inondations à Mhamdia : Quand des habitants appellent à détruire les aqueducs romains

Capture d’écran

« En quoi sont-ils utiles ces aqueducs, nous n’avons plus de tourisme, ils ne servent plus à rien, rasez-les ! » a appelé, hier jeudi 18 octobre, un citoyen habitant à Mhamdia, dans le gouvernorat de Ben Arous, l’une des localités les plus touchées par les inondations.

En effet, lors d’un micro-trottoir diffusé directement sur la chaîne Elhiwar Ettounssi en direct de Mhamdia, les citoyens ont exprimé leur ras-le-bol face à cette situation, pointant du doigt ces aqueducs romains, qui, selon leurs affirmations, sont la cause de la détérioration de la situation.

Le président de la municipalité de Mhamdia, Ahmed Almi a sévèrement critiqué le manque de capacités et de ressources de son établissement, indiquant que la somme de seulement 50 mille dinars a été allouée pour la maintenance des égouts et éviter les inondations.

Le maire, qui s’est montré solidaire des citoyens sinistrés, a expliqué que les aqueducs romains se transforment, en cas de grandes précipitations, en de véritables barrages inondant les maisons limitrophes.

Les aqueducs romains font partie de l’héritage archéologique tunisien. D’ailleurs, en 2012, la Tunisie a proposé de les classer sur la liste du patrimoine mondial de l’humanité dressée par l’Unesco, un dossier qui n’a abouti à rien.

Ces énormes constructions servaient à transporter des quantités d’eau de Zaghouan à Carthage, la ville qui a connu une grande sécheresse, témoignant d’un savoir-faire hors norme des Romains.

Tout ça, n’a pas empêché certains citoyens à penser à détruire leur propre héritage historique et archéologique, mais la question qui devra se poser concerne les autorisations de bâtir qui ont été délivrées dans ces zones, près des ruines romaines.

Commentaires:

Commentez...