Marine Marchande : « Le chef de quart était aux commandes au moment de la collision »

Le président directeur général de la Marine Marchande, Sami Battikh, a annoncé que selon les informations collectées à partir de la boite noire, le chef de quart était sur la passerelle au moment de la collision, d’où l’erreur humaine est inévitable.

S’exprimant à la télévision nationale Watania 1, Battikh a indiqué que cette personne chargée du contrôle du navire « n’a rien tenté pour éviter l’accident », et ce pour des raisons toujours inconnues, sans que l’hypothèse qu’il se soit endormi ne soit démentie.

Le porte-conteneurs chypriote serait également fautif, puisqu’il n’a pas émis de signaux pour alerter le navire tunisien.

Rappelons que dans la soirée du dimanche, une unité sécuritaire a arrêté les membres de l’équipage du cargo Ulysse, relevant de la Compagne Tunisienne de Navigation (CTN), au niveau du port de la Goulette, avant de les libérer quelques heures plus tard.

Les membres de l’équipage concerné ont publié une vidéo dans laquelle ils rigolent, et appellent les Tunisiens « à ne pas discuter de sujets techniques qu’ils ne comprennent pas » et « à arrêter leurs bêtises ».

Le ministre français de l’environnement François de Rugy a réagi à cette vidéo et a indiqué « qu’il a honte pour ces individus inconséquents dont la bêtise est désolante ».

Pour sa part, le directeur central au sein de la Compagnie Tunisienne de Navigation (CTN), Nouredine Chaïbi, a annoncé sur les ondes Jawhara fm que les membres apparus sur la vidéo seront sanctionnés par la compagnie.

« Ils encourent des sanctions administratives. On est tous égaux devant la loi », a-t-il assuré.

Voici la vidéo en question :

Commentaires:

Commentez...