L. Akremi : « Des politiciens, juges et journalistes impliqués dans l’affaire du policier Ahmed Laaouini »

L’avocat et membre du comité de défense du policier, Ahmed Laaouini, Lazher Akremi, a déclaré que certains acteurs politiques, judiciaires et médiatiques sont impliqués dans l’affaire de son client qui avait témoigné contre l’homme d’affaires Chafik Jarraya dans l’affaire d’atteinte à la sûreté de l’Etat.

Lors d’une conférence de presse, Akremi a indiqué ce mardi que Laaouini avait été compromis à tort dans 17 affaires, dénonçant un « harcèlement » qui a pour objectif « d’atteindre le chef du gouvernement Youssef Chahed qui avait déclaré la guerre contre la corruption ».

Pour sa part, Me Abdessattar Massoudi, président du comité de défense de Laaouni, a estimé que « qualifier Ahmed Laâouini de ” Mouchard ” est une atteinte à son moral et à sa dignité, dans la mesure où cette accusation laisse croire que toutes les informations qu’il avait livrées sur cette affaire sont erronées et inexactes.

La loi n°1888-05 régissant le secteur de sécurité en Tunisie oblige tout membre des forces de l’ordre d’alerter sur les crimes au sujet desquels ils détiennent des informations, a-t-il ajouté.

Commentaires:

Commentez...