Tunisie : Quels sont les sites de production déclarés zones militaires interdites !

Plusieurs sites de production ainsi que des installations sensibles et vitales, sont proclamées zones militaires fermées ou interdites. Cette décision obéit à un arrêté qui recense les sites sensibles.

Selon une nouvelle décision conjointe du ministre de la Défense et du ministre de l’Energie, des Mines et des Energies renouvelables, et mise à jour (cette décision a été publiée dans le JORT en date du 17 juillet 2018), neuf sites de production et installations sensibles et vitales sont proclamés zones militaires interdites.

Il s’agit de :

  • La Raffinerie de pétrole de Sabria (Gouvernorat de à Kebili)
  • La Station de production de Douar el-Ghrib à el-Fouar (Gouvernorat de Kebili)
  • La Zone industrielle de Ghannouch (Gouvernorat de Gabès)
  • La Zone industrielle de Skhira (Gouvernorat de Sfax)
  • La Station de raccordement avec la Société tunisienne d’Electricité et de Gaz à Ben Sahloun (Gouvernorat de Sfax)
  • Les unités de traitement de Hannibal et de Hasdrubal à Nefta (Gouvernorat de Tozeur)
  • L’Unité de traitement de gaz à Kerkennah (Gouvernorat de Sfax)
  • La Station de compression de gaz de Ouled Marzouk de Feriana (Gouvernorat de Kasserine)
  • La Station de compression de gaz de Sbikha (Gouvernorat de Kairouan)

Il faut savoir que les sites de production et les installations sensibles et vitales ainsi que les régions avoisinantes sont déclarés zones militaires interdites, selon le décret présidentiel n° 2017-90 du 3 juillet 2017 portant proclamation des sites de production et des installations sensibles et vitales, zones militaires interdites.

Commentaires: