Ce qu’a déclaré Béji Caid Essebsi à la réunion des signataires du Document de Carthage II

Présidant, ce vendredi 25 mai 2018, la réunion des signataires du Document de Carthage II, le président de la République, Béji Caid Essebsi a prononcé une allocution notamment pour éclaircir plusieurs points concernant l’éviction du chef du gouvernement Youssef Chahed.

Dans cette allocution qui a duré 11 minutes, le président de la République a tenu à clarifier certaines choses afin de faire taire les rumeurs. Il a surtout rappelé qu’il a été élu selon la Constitution, que son rôle est de la faire respecter et qu’il n’a par conséquent pas de leçons à recevoir de quiconque.

Le président a notamment annoncé que cette réunion serait la dernière dans le cadre du Document de Carthage II. Des réunions qu’il a jugées nécessaires et positives, constituant de fait, une ceinture de sécurité pour le gouvernement.

« A travers le Document de Carthage II, il s’agissait d’adopter une stratégie commune obéissant à un consensus entre les signataires. De fait, les partis et les organisation se sont accordés sur plusieurs priorités, en l’occurrence 63 points et en tant que président de la République, je n’avais pas à intervenir ».

Concernant le changement du gouvernement ou un remaniement partiel, Béji Caid Essebsi a précisé qu’un changement de gouvernement obéissait à plusieurs contraintes constitutionnelles et que changer le chef du gouvernement doit obligatoirement passer par l’Assemblée des représentants du peuple.

Commentaires:

Commentez...