Tunisie : Le pèlerinage de la Ghriba démarre au milieu de mesures de sécurité draconiennes

Illustration

Le pèlerinage de la Ghriba a démarré ce mercredi 2 mai 2018, à Djerba. Il doit durer deux jours et accueillir près de 6000 visiteurs qui y sont attendus cette année.

Le chef du gouvernement Youssef Chahed et plusieurs ministres doivent également s’y rendre au milieu de mesures de sécurité draconiennes sachant que des renforts sécuritaires et militaires ont été déployés sur l’île, depuis le 21 avril.

Des patrouilles sécuritaires et militaires équipées de détecteurs scanners ont été positionnées aux entrées de l’île du coté du bac, d’une part, et de la Route romaine, d’autre part.

La sécurisation de l’île s’est faite aussi bien au niveau terrestre, que maritime et aérien, partant de la bande frontalière avec la Libye jusqu’à Djerba. Mais aussi à l’intérieur de l’île, aux différents points stratégiques, ainsi qu’à l’entrée de la zone touristique, dans les hôtels et aux alentours de la synagogue de la Ghriba.

Samedi dernier a d’ailleurs marqué le lancement des festivités du pèlerinage sur l’île de Djerba et l’événement se poursuivra jusqu’au 6 mai.

Perez Trabelsi, président de l’Association de la synagogue de la Ghriba, prévoit entre 5000 et 6000 visiteurs à la Ghriba cette année.

Il a également annoncé l’arrivée de personnalités religieuses de Russie et d’Italie, des diplomates et des ministres du gouvernement tunisien.

Rappelons-le, l’année dernière, environ 2000 visiteurs de l’étranger et 1500 juifs de Tunisie ont participé au pèlerinage de la Ghriba. Ce nombre était trois fois supérieur à celui enregistré en 2016.

Le pèlerinage de la Ghriba correspond à la fête juive de Lag Be Omer, une célébration qui intervient 33 jours après la fête de Pessah, la Pâque juive.

Commentaires: