Oubliée par l’Etat, l’escrimeuse Azza Besbes n’arrive plus à payer ses dettes

Émue, l’escrimeuse Azza Besbès a déclaré se trouver dans une situation financière critique et qu’elle n’arrive même plus à payer ses dettes en France.

Invitée sur Mosaique fm, la sportive a fait savoir hier, dimanche 4 mars, qu’aucun contrat ni argent n’a été envoyé par l’Etat, et ce depuis le début de la saison sportive, à savoir le mois d’octobre. Elle a souligné qu’elle n’a même pas reçu la prime de 100 mille dinars qu’elle devait avoir après avoir décroché une médaille d’argent aux Championnats du Monde en 2017.

« Je me sens humiliée et c’est pour cette raison que je déprime. J’appelle la fédération et le ministère du Sport mais personne ne me répond. La ministre est toujours en « réunion » « , a-t-elle ajouté. « Je suis une vice-championne du monde endettée jusqu’au cou. […] C’est comme si j’étais un animal dans un zoo, je passe toute l’année à appeler pour recevoir mon argent. On nous invite lorsque nous gagnons des médailles pour faire des photos, puis on nous délaisse ».

L’escrimeuse a indiqué que Sarra Besbes et Ines Boubakri se trouvent dans la même situation.

Opérée en octobre dernier sur son poignet, Azza Besbes a déclaré qu’elle était contrainte d’arrêter sa rééducation vu qu’elle ne peut plus payer son kiné. Elle a ajouté qu’elle pourrait mettre fin à sa carrière.

Lire aussi :

Commentaires:

Commentez...