Les augmentations accordées au enseignants du secondaire ont coûté 597 MD en 3 ans

Lors d’une interview accordée à l’émission « Khiwa Arbi », diffusée sur Watania 1, le ministre de l’Education Hatem Ben Salem est revenu sur les récentes « confrontations » tenues entre son département et le syndicat de l’enseignement secondaire.

Le ministre a déclaré que la majorité des revendications des syndicalistes a trait à « l’augmentation des primes ». « Le ministère peut réagir positivement avec quelques demandes, mais pas toutes », a-t-il ajouté.

Selon lui, le syndicat demande l’augmentation des primes de promotion, ce qui coûtera à l’Etat 285 millions de dinars, ajoutant que si cette augmentation est adoptée pour les enseignants du secondaire, la même procédure devrait être prise au profit des instituteurs du primaire.

Ben Salem a rappelé, dans ce sens, que l’Etat a dépensé, entre 2015 et 2017, 597 millions de dinars en augmentations et promotions pour les professeurs du secondaire.

Rappelons que le secrétaire général de la Fédération de l’Enseignement secondaire, Lassaad Yaakoubi a déclaré hier, dimanche 4 mars, que la grève du 28 mars est maintenue.

Il a également fait savoir que le blocage des notes sera maintenu, vu que « le ministère de l’Education refuse toutes négociations sérieuses ».

« C’est la première fois que le ministère agit de cette façon depuis la révolution, et cette attitude pousse le syndicat vers l’escalade », a-t-il ajouté. « Nous irons plus loin si c’est nécessaire ».

Commentaires:

Commentez...