L’Etat, incapable de stopper la fuite massive des médecins tunisiens à l’étranger

Invité sur le plateau de 24/7 sur El Hiwar Ettounsi, le ministre de la Santé est revenu sur le phénomène de la fuite de cerveaux qui s’est aggravé dans le secteur de la santé, exprimant ainsi son inquiétude.

Le ministre a fait savoir que l’Etat est actuellement incapable retenir les médecins, notamment les seniors. Dans le même sens, il a indiqué que son département prévoit d’adopter des mesures imposant aux jeunes médecins de travailler au moins 3 ans dans leur pays d’origine avant de le quitter vers d’autres destinations.

45% des jeunes médecins ont quitté la Tunisie en 2017

Hassan Zargouni, directeur de la société Sigma Conseil, avait déclaré le  18 janvier que 45% des jeunes médecins, qui étaient inscrits l’année dernière à l’Ordre des médecins ont quitté la Tunisie.

Des chiffres qui font froid dans le dos et qui confirment ceux publiés en novembre par l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), qui estime qu’en six ans, 94.000 Tunisiens ont quitté la Tunisie vers l’Europe.

De même, en août, le ministre des Affaires sociales, Mohamed Trabelsi, avait déclaré que la Tunisie est classée deuxième pays arabe, après la Syrie, en matière de fuite des cerveaux.

Commentaires:

Commentez...