Tunisie : Le virus H1N1 a fait 11 morts

Depuis quelques semaines un vent de panique commence à souffler avec la multiplication des cas de grippe, et l’altération de l’état de certains malades.

Onze décès liés à la grippe A (H1N1) ont été enregistrés jusqu’à ce jeudi 21 décembre 2017. C’est ce qu’a déclaré Dr Nissaf Ben Alaya directrice générale de l’observatoire national des maladies nouvelles et émergentes (ONMNE).

Elle a ajouté par ailleurs que la situation n’est pas alarmante, bien que sérieuse, et que la Tunisie n’est pas au stade d’épidémie tant par le nombre de cas que par le nombre de décès. Pour le moment, l’infection touche 7% des consultants pour des symptômes grippaux, or pour parler d’épidémie, il faut dépasser le seuil de 10%.

Par ailleurs Dr Ben Alya a affirmé que le ministère de la Santé publique a mis en place en collaboration avec l’OMS un système de surveillance de la grippe composé de 133 structures sentinelles périphériques, 3 structures centrales (la Direction des Soins de Santé de Base et l’Observatoire des Maladies Nouvelles et Émergentes pour la surveillance ; et le SHOCROOM pour la notification des décès) et un laboratoire national de référence pour la confirmation virologique H1N1.

Le Dr Habib Ghedira, Professeur en Pneumologie et Allergologie à appelé à la vigilance, sans panique. Il explique que c’est la vague de froid qui a favorisé la circulation du virus H1N1 plus virulent et que les cas de décès sont survenus chez des sujets ayant des maladies chroniques ou des femmes enceintes et un nourrisson ; qui sont des sujets à haut risque habituel.

Le Professeur Ghedira a rappelé certains points, recommandés par le ministère de la Santé publique comme le respect des règles d’hygiènes surtout des mains, port de masque pour les grippés en évitant un contact direct avec les nourrissons et les personnes immunodéficientes, la vaccination obligatoire pour les adultes et les enfants de plus de 6 mois ayant des maladies chroniques, les femmes enceintes et les sujets de plus de 65 ans.

Il a indiqué que les personnes projetant de partir à El Omra sont face à un haut risque d’avoir la grippe (concentration humaine) et qui se complique (fatigue, nutrition déséquilibrée, climatisation..) et que la vaccination est recommandée au plus tôt avant le départ.

ADD

Commentaires:

Commentez...