Sidi Bou Saïd : Travaux sur un site naturel classé, le cri d’alerte de la société civile

Photo intégrée dans la pétition adressée aux deux présidences

La question de l’exploitation des sites archéologique et naturel classés revient au-devant de la scène, dans la banlieue nord de Tunis, et plus précisément à Sidi Bousaid.

En effet, et grâce à la mobilisation de la société civile sur les réseaux sociaux, une affaire litigeuse vient d’être dévoilée par un collectif d’association qui dénonce des travaux sur un site naturel classé de Sidi Bousaid.

Vous l’avez reconnu certainement, il s’agit d’un terrain situé au niveau de la fameuse colline historique de Sidi Bou Said-Amilcar, sur lequel des travaux ont démarré il y a dix jours.

Tout a commencé, lorsqu’une citoyenne résidente à Sidi Bou Saïd, étonnée de voir de grands travaux de destruction, effectués sur ce site, avait alerté des associations s’activant ai niveau de cette région, qui a leur tour, n’ont pas négligé l’affaire.

En effet, l’association « Sidi Bou Saïd Développement et Citoyenneté » s’empara du dossier et s’empressa de faire constater par Huissier de justice le 12 décembre dernier, « l’ampleur des dégâts occasionnés » lit-on dans un texte de pétition adressé aux deux présidences de la République et du Gouvernement.

La pétition, signée par environ 1300 personnes jusque-là, indique malgré une décision d’arrêt immédiat des travaux confirmée par le Président en exercice de la Délégation spéciale de Sidi Bou Saïd, l’opération n’a pas pris fin.

« De ce fait, les associations signataires demandent par la présente une suspension immédiate effective des travaux dans l’attente de l’examen de la légalité de l’autorisation de bâtir sur laquelle pèsent de sérieux doutes, laquelle a été délivrée sur un terrain censé être non constructible (Site classé naturel décret n°85-1246 du 7 octobre 1985). » peut-on encore lire.

La situation actuelle fait savoir que les travaux ont été suspendus, mais la société civile se mobilise toujours pour sauver ce site, qui serait également un site archéologique, et arrêter définitivement ces constructions.

Notons que selon le témoignage d’un habitant de la région, il s’agit des travaux de construction d’un nouvel hôtel.

Commentaires:

Commentez...