Document de Carthage : Wided Bouchamaoui veut remettre de l’ordre

La présidente de l’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (UTICA) a déclaré en marge du congrès régional de l’UTICA à Nabeul, qu’il est plus que jamais le moment de se remettre en question et de « mettre les points sur les i » concernant le Document De Carthage, et ceci en réaction au retrait du parti Afek Tounes.

Selon elle, il est nécessaire que « les parties signataires du Document se mettent autour d’une table et discutent du rendu et des devoirs de chacun ». Wided Bouchamaoui a, par ailleurs déclaré à la TAP, que les secteurs de la production, de l‘industrie et du commerce font face à des situations très difficiles en raison d’un pouvoir politique qui manque de fermeté et qui peine à prendre des décisions courageuse.

Elle a ajouté que ce sont les entreprises respectueuses des lois qui payent la tribu le plus lourd en matière de charges et que l’UTICA s’attache à une application juste et égalitaire de la loi car ceci est la condition pour créer climat favorable à l’investissement et au développement.

« Le patronat comprend que l’Etat fait face à des difficultés budgétaires mais n’accepte pas que cela soit préjudiciable aux entreprises respectueuses de la loi », a-t-elle fait remarquer.

Wided Bouchamoui a ajouté que les réformes réelles et courageuses sont vitales et urgentes pour sauver les entreprises en difficulté.

Commentaires:

Commentez...