Pêche de Thon Rouge en Méditerranée : La Tunisie aspire à retrouver son quota

Le secrétaire de l’Etat chargé des Ressources hydrauliques et de la Pêche, Abdallah Rabhi a déclaré que la Tunisie pourra bientôt retrouver son quota habituel pour la pêche au thon rouge aux alentours de 2.500 tonnes au lieu des 1700 tonnes fixés actuellement.

Même si en 2018 le quota n’évoluera pas au delà des 1700 tonnes fixées par la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l’Atlantique afin de préserver les réserves mondiales de thon.

La pêche au thon rouge en méditerranée et en Tunisie est contrôlée et régulée par un quota annuel fixé par la commission Internationale pour la conservation des thons atlantiques (CICTA).

Cette commission dont la Tunisie est membre depuis 1997 est une organisation inter-gouvernementale chargée de la conservation des thons dans l’océan Atlantique et la Méditerranée.

L’espèce a été menacée de disparition au début des années 2000 à cause de la surpêche. Depuis 2008, le nombre de bateaux de pêche de thon rouge a été limité, des quotas de pêche annuels fixés et un plan pluriannuel de reconstitution du thon rouge en Méditerranée a été adopté par l’ICCAT et ses états membres. L’objectif de ce plan est le rétablissement du stock d’ici 2022.

Lors de la 25ème réunion ordinaire de la Commission pour la conservation des thonidés de l’Atlantique (ICCAT) tenue, le 21 novembre 2017 à Marrakech plusieurs pays, dont la Tunisie, la Libye, le Maroc, l’Algérie, l’Islande et la Norvège ont demandé de revoir leur quotas de pêche à la hausse. Même si les négociations se poursuivent la l’ICCAT envisage d’élever le taux de prises admissibles à 36.000 tonnes d’ici 2020.

Une décision qui a été contestée par le Fonds mondial pour la nature (WWF) et GreenPeace qui craignent de voir les efforts fournis durant des années pour le rétablissement de la faune des thonidés échouer pour cause de surexploitation.

WWF estime que le stock n’a pas encore été totalement reconstitué et recommande de garder un quota de 28.000 tonnes de prises d’ici 2020 pour assurer une croissance optimale des thons rouges en méditerranée.

ADD

Commentaires:

Commentez...