Après Hamas, le Hezbollah appelle à une nouvelle intifada

Suite à la déclaration s’al-Qods capitale d’Israël, le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a appelé hier, lundi 11 décembre, à une troisième intifada. Selon lui, les Etats-Unis ne peuvent plus jouer le rôle de « parrain de la paix » en Palestine et dans la région.

Pas de négociations de paix

Nasrallah a appelé, par la même occasion, les dirigeants palestiniens à arrêter les négociations de paix. « Les Etats-Unis sont les créateurs d’Israël, du terrorisme, de l’exil, de la sédition, de Daech et des organisations jihadistes », a-t-il ajouté.

Le Hezbollah avait mis en garde, le 7 décembre, contre des « répercussions catastrophiques » qui seront induites par la déclaration d’Al-Qods comme capitale d’Israël par le président Donald Trump.

Cette décision, selon Hezbollah, menacera la stabilité et la sécurité dans la région.

Rappelons qu’en réaction à l’annonce d’Al-Qods comme capitale d’Israël, le mouvement Hamas avait appelé également à une «nouvelle intifada contre l’ennemi sioniste».

Commentaires:

Commentez...