Sfax : Un citoyen décède en garde à vue, la Garde nationale dément la mort sous la torture

Suite aux informations selon lesquelles Salah Ben Razgallah, un citoyen tunisien, a trouvé la mort pendant sa détention à cause de la torture, le district de la Garde nationale à sfax a démenti.

Dans une déclaration accordée à Mosaique fm, le chargé de communication auprès dudit district, Fouad Hamdi a expliqué que Ben Razgallah a été victime d’un malaise le 28 juin 2017 au tribunal de première instance de Sfax 2.

Il a été ensuite transféré à l’hôpital universitaire Habib Bourguiba où il est décédé, a-t-il poursuivi.

Rappelons que l’avocat de la famille du défunt, Chahine Khelifi, a déclaré hier à Shems fm que la cause de la mort, selon le rapport du médecin légiste, est une hémorragie.

Il a ajouté que la famille avait constaté des traces de violence sur le corps à l’hôpital et cela au niveau de la main, l’œil et la tête, et qu’ils ont des doutes concernant les dessous de ce décès.

L’avocat Khelifi a ajouté qu’il est en possession de preuves et des témoignages et qu’une plainte sera déposée.

DA

Commentaires:

Commentez...