Tunisie : Triche au Bac, le ministère de l’Education coordonne avec les opérateurs téléphoniques

 

Omar Oualbani, directeur des examens auprès du ministère de l’éducation, a annoncé ce mercredi 28 juin 2017 que le ministère a pris une série de mesures pour éviter des cas de triche lors de la session de contrôle du baccalauréat qui a commencé ce mercredi 28 juin 2017.

En effet, s’exprimant sur les ondes de Mosaïque FM, Omar Oualbani a expliqué que des brouilleurs d’ondes ont été installés dans les centres d’examens et ce en coordination avec les opérateurs de téléphonie mobile et le ministère des technologies de communication et de l’économie numérique.

271 cas de fraude ont été enregistrés au cours de la session principale du Baccalauréat 2017. 200 de ces cas ont été enregistrés dans les lycées publics et 71 dans les lycées privés.

Comparé aux années précédentes, le nombre de cas de fraudes enregistre cette année une hausse. Environ 220 actes de tricherie ont été recensés lors des différents examens de la session principale du baccalauréat 2016, et 217 en 2015.

Rappelons que le ministre de l’Education, s’exprimant sur les conditions durant lesquelles se sont déroulées les épreuves du baccalauréat 2017,  a indiqué que 600 appareils de brouilleurs de signal ont été installés dans différents lycées.

Selon ses dires, des personnes les ont sabotés. « Certaines personnes ont désactivé les brouilleurs manuellement pour laisser les candidats tricher. » a-t-il dit.

 

Commentaires:

Commentez...