En 1805, le 1er dîner d’iftar à la Maison Blanche était en l’honneur d’un Tunisien !

L’histoire n’oublie jamais les grands Hommes et les pionniers… Et beaucoup de Tunisiens oubliés ou méconnus en font partie.

Au début du mois de décembre 1805, plusieurs éminents politiciens avaient reçu des invitations pour rejoindre le président Thomas Jefferson pour un dîner à la Maison-Blanche. Parmi les invités, figurait le premier envoyé diplomatique de la Tunisie, Sidi Soliman Mellimelli.

En temps normal, les dîners servis pour les politiciens et les diplomates étaient tenus à 15h30, mais par respect à Mellimeli et à son jeûne vu que c’était le mois de Ramadan, le président américain avait décidé de reporter l’heure habituelle du repas au moment du «coucher du soleil».

Cet événement représente le premier iftar accueilli à la Maison Blanche, rapporte le Washington Post.

Le fait que Jefferson ait reporté de plusieurs heures le dîner au moment de l’Iftar de son invité tunisien prouve son respect de la liberté de religion, même si Jefferson a été largement critiqué en son temps pour son accommodement de Sidi Soliman Mellimelli, a déclaré Scott Harrop, professeur en Langues et cultures du Moyen-Orient eu Sud de l’Asie à l’Université de Virginie.

L’événement reste un souvenir marquant dans l’histoire de la Maison Blanche. En 2010 et 2012, l’ancien président américain Barack Obama avait rappelé cet iftar, soulignant que « l’islam a toujours fait partie de l’Amérique ».

« Le premier ambassadeur musulman aux États-Unis, en provenance de Tunisie, a été accueilli par le président Jefferson, qui a organisé un dîner au coucher du soleil pour son invité parce que c’était le Ramadan – ceci représente le premier Iftar connu à la Maison Blanche, il y a plus de 200 ans », avait-il déclaré.

I.B.

Commentaires:

Commentez...