Tunisie : A Kébili, on veut nationaliser les richesses minières

Les membres de la coordination des jeunes de Kébili-ville, sont entrés mercredi 14 juin, en sit-in illimité, Place des martyrs où ils ont installé des tentes, rapporte l’Agence TAP.

Ils exigent des autorités régionales une réponse à leurs revendications présentées, depuis le 5 juin 2017 et réclament, notamment, l’adoption d’une loi sur la « nationalisation » des richesses minières du pays ainsi que la révision des permis accordés aux compagnies pétrolières et de la concession attribuée à la société Cotusal pour l’exploitation du sel.

Ils revendiquent, également, l’augmentation du capital de la société de l’environnement de 5 millions de dinars, actuellement, à 25 MD, pour lui permettre de recruter 3500 chômeurs (500 par délégation) et le renforcement du capital de la société d’investissement créée dans la région pour atteindre 100 MD.

Ils demandent, aussi, le règlement de la situation des ouvriers de chantier, des blessés de la Révolution et des anciens de l’UGET fichés par la police.

AB

Commentaires:

Commentez...