Quand le député Mongi Harbaoui défend Chafik Jarraya et dénonce un « enlèvement »

Le député de Nidaa Tounes à l’Assemblée des Représentants du Peuple, Mongi Harbaoui, a fait savoir que les arrestations récentes des hommes d’affaires et personnalités soupçonnées de corruption violent les droits des citoyens tunisiens.

Lui qui, suite à l’arrestation de l’homme d’affaires Chafik Jarraya, a publié un statut sur son compte Facebook dans lequel il dénonce un « enlèvement » et non une arrestation.

Invité sur le plateau de 24/7 sur Al Hiwar Attounsi, le député de Nidaa Tounes a refusé de répondre à la demande du président du bureau politique d’Afek Tounes et député, Karim Helali, qui lui a demandé de reconnaître que son post est une erreur hâtive.

Harbaoui a plutôt continué à déclarer que la méthode adoptée par le gouvernement Chahed dans le traitement de ce dossier est illégale et ne respecte pas les droits basiques.

DA

Lire aussi :

Commentaires:

Commentez...