La repentance des djihadistes de retour en Tunisie n’est pas sincère, selon le Mufti

camp djihadiste

Depuis les déclarations du Président de la République concernant le retour des combattants djihadistes des zones de conflit, le sujet ne cesse de faire couler de l’encre.

Le mufti de la république Othmane Battikh a lui aussi donné son point de vue dans cette affaire.

Dans une déclaration accordée au quotidien Assabah dans son édition de ce vendredi 9 décembre 2016, le mufti a indiqué que la sincérité de la repentance des terroristes de retour en Tunisie est douteuse, en laquelle personne ne croit.

Selon lui, seuls les jeunes qui n’ont pas tué et qui ont choisi le djihad à cause de la pauvreté et du chômage peuvent être acceptés.

A rappeler que le président de la République, Beji Caid Essebsi a déclaré que la Tunisie « prend toutes les dispositions nécessaires » pour que les jihadistes tunisiens rentrant de Syrie ou d’Irak « soient neutralisés », a-t-il assuré.

Nombre d’entre eux veulent rentrer, on ne peut pas empêcher un Tunisien de revenir dans son pays, c’est la Constitution. Mais évidemment nous n’allons pas les accueillir à bras ouverts. Nous allons être vigilants ».

« Nous n’allons pas les mettre tous en prison, parce que si nous le faisons nous n’aurons pas assez de prisons, mais nous prenons les dispositions nécessaires pour qu’ils soient neutralisés. Nous les surveillons », a-t-il indiqué.

Lire aussi :

Commentaires:

Commentez...