Habib Essid offre la mosaïque de « Virgile » à la Cour Pénale Internationale

CPI
Crédit Photo : CPI

Au cours de sa visite au siège de la Cour pénale internationale (CPI), le chef du gouvernement Habib Essid a dévoilé une mosaïque de « Virgile et les muses » offerte par la République Tunisienne illustrant le patrimoine juridique historique de la Tunisie à la Cour pénale, indique, mercredi 2 mars, un communiqué de la CPI.

« Ce geste témoigne de l’engagement ferme de la Tunisie en faveur de la CPI et contre l’impunité des auteurs des auteurs de génocide, de crimes contre l’humanité et de crimes de guerre, crimes relevant de la compétence de la CPI et qui touchent l’ensemble de la communauté internationale », peut-on lire dans ce communiqué.

Pour sa part, le chef du gouvernement a indiqué que « La Tunisie, dès son adhésion au Statut de Rome, a participé de façon active aux travaux de la Cour et a toujours œuvré en faveur du dialogue et du consensus ».

Et d’ajouter que « Ces deux principes qui ont été mis en œuvre au niveau national, ont d’ailleurs valu à la Tunisie l’octroi du Prix Nobel de la Paix en 2015. La Tunisie, qui a mené son processus de transition démocratique avec succès, est plus que jamais engagée en faveur de l’Etat de droit et du respect des libertés et des droits de l’Homme ».

Notons que le tableau offert par le gouvernement tunisien n’est qu’une réplique du tableau original.

La mosaïque de « Virgile et les muses », datant du début du IIIème siècle après J.-C., appartient au Musée National du Bardo. Elle a été découverte dans une maison romaine de Sousse (Hadrumetum).

D’après son site officiel, cette pièce figure parmi les 101 pièces maîtresses du musée national du.

bardo

 

 

KJ

Commentaires:

Commentez...