Quand Hassan devient Mohamed !

Hassan Abelwahab

A Radès, les services municipaux n’ont pas pris, semble-t-il, le temps nécessaire ni les précautions adéquates pour retranscrire le nom de la rue « Hassan Hosni Abdelwaheb », et l’agent en charge de cette « mission » ô combien compliquée a retranscrit Hassan en Mohamed…

Une gaffe qui a valu à la municipalité les pires commentaires sur les réseaux sociaux toujours à l’affût de telles images insolites, et qui a fait évoquer à certains le bon vieux temps quand Radès, grâce à la bienveillance de sa municipalité, ne connaissait pas de pollution et où il faisait bon vivre, sans façons, et sans erreurs de traduction…

L.S.

Commentaires:

Commentez...