Une institutrice séquestre ses élèves à Monastir

feuRappel des faits: Les parents s’étaient indignés du fait qu’une institutrice dans une école primaire à Monastir, ait demandé à ses élèves de dessiner les flammes de l’enfer en précisant que le kamikaze mort lors de l’attaque terroriste contre le bus de la garde présidentielle qui avait fait 12 morts était un martyr.

Suite à plusieurs plaintes des parents, l’enseignante avait été suspendue, le temps de l’enquête. Suspension qu’elle a ignorée, puisque aujourd’hui, 18 novembre, elle s’est présentée à l’école, accompagnée de sa fille de 22 ans et s’est enfermée avec elle et ses élèves dans une salle de classe, refusant de les libérer.

Les forces de l’ordre ont du intervenir pour faire sortir les élèves séquestrés.

Une plainte a été déposée contre l’enseignante et sa fille.

S.B

Commentaires: