Le billet – Si j’étais un réfugié, jamais je n’irais en Arabie

réfugiés syriensPour les réfugiés syriens, on dirait que l’El Dorado arabe du golfe n’existe pas… Ils préfèrent traverser la Turquie et les Balkans plutôt que se risquer en Arabie saoudite, au Qatar ou du côté des Emirats.

C’est tout de même éloquent que presque tous cherchent à rejoindre l’Europe. Doublement éloquent car leurs équipées soulignent à la fois qu’ils ne sont pas et ne seront jamais les bienvenus chez les riches Arabes du golfe et qu’en matière de libertés et de respect humain, l’Europe et l’Occident, pourtant honni, demeurent la référence.

Dés lors, pourquoi ces réfugiés que l’Europe accueille par centaines de milliers ne seraient-ils pas financièrement pris en charge par ceux qui ont ont provoqué cette guerre en Syrie et aussi pourquoi les Arabes regardent-ils ce drame en silence…

Triste et sordide réalité d’une nation en lambeaux… Avec un Daesh triomphant qui menace de se servir de ces réfugiés pour phagocyter le Vieux continent…

Sombres perspectives pour toute une région euro-méditerranéenne alors que des émirs rétrogrades et richissimes se complaisent dans le protectionnisme.

Si, un jour, les guerres me mèneraient sur les routes de l’exil, jamais mes yeux ne se tourneront vers les fossoyeurs ni les tyrans… Europe, tu es Liberté, Humanité et Partage…

Hatem Bourial

Commentaires:

Commentez...