L’école rue de la République Ezzahra mérite plus d’attention

« Le mois de l’école », une campagne nationale lancée par le ministère de l’Education pour restaurer et réaménager les établissements scolaires a commencé le 22 juillet et s’est achevée le 22 août.

Ecole primaire avenue de la République Ezzahra
Ecole primaire avenue de la République Ezzahra

Des travaux de maintenance, des actions de nettoyage et d’entretien ont été menés dans les écoles avec la participation des parents, des hommes d’affaires et des composantes de la société civile. 1264 écoles ont bénéficié de cette opération, malheureusement, l’école rue de la République Ezzahra n’en fait pas partie.

Cette école a pourtant fait la une des journaux suite à la participation brillante de deux de ses élèves aux compétitions internationales. Il s’agit de Myriam Bougdar qui a remporté le grand prix international de récits francophones décerné à Paris par l’Association pour la valorisation de la francophonie (AVF) et de Fathiya Ismail qui a décroché le prix du concours international Malek Jandali des jeunes pianistes aux Etats Unis d’Amérique.

Myriam Bougdar et Fathyia Ismail de l'école rue de la République Ezzahra
Myriam Bougdar et Fathyia Ismail de l’école rue de la République Ezzahra

Cette même école risque de commencer l’année scolaire amputée de trois salles de classe déclarées insalubres, d’être dans l’obligation de réduire le nombre de ses enseignants et de dissoudre les classes et voir augmenter l’effectif qui pourrait atteindre quarante élèves par classe.

[pull_quote_center]Cette école qui a offert le cadre propice à l’épanouissement intellectuel et culturel des jeunes talents espère qu’on le lui rende bien afin de reproduire l’excellence.[/pull_quote_center]

Commentaires:

Commentez...