La FTDJ dénonce l’agression dont a été victime l’équipe de Watania 1 au local de l’ESS

FDTJDans un communiqué publié ce samedi 7 mars, la Fédération Tunisienne des Directeurs de Journaux (FTDJ) dénonce fermement l’agression dont a été victime l’équipe de la Télévision Nationale lors de la couverture de la conférence de presse de l’Etoile du Sahel, ce vendredi 6 mars.

Naceur Letaief victime de 14 points de suture

« Une agression lâche qui a causé 14 points de suture au caméraman Naceur Letaief et des égratignures à son collègue journaliste Mohamed Ali Bouzgarou qui a pu s’échapper des griffes de ses agresseurs acharnés« , indique la FTDJ, mettant en garde contre la gravité de ce crime qui intervient juste quelques jours après d’autres agressions et menaces dont ont été victimes les journalistes de l’Etablissement de la Télévision Nationale à Sousse après le match entre l’ESS et EGSG.

[quote_box_center]

La FTDJ considère que ce genre d’agression n’est qu’une suite logique des comportements irresponsables de certains dirigeants sportifs, qui n’hésitent pas à remonter leurs supporters contre leurs adversaires au lieu de les encadrer, souligne la Fédération.

[/quote_box_center]

Les agresseurs identifiés

« Tout en exprimant son soutien total aux victimes Naceur Ltaief et Mohamed Ali Bouzgarou et sa solidarité avec l’ETT, la Fédération appelle à poursuivre les agresseurs qui ont été identifiés par les présents lors de cette triste conférence de presse.

La Fédération s’engage, d’un autre côté, à militer avec les autres syndicats des métiers de la presse pour mettre un terme aux agressions subies par les journalistes et à défendre la liberté de la presse de plus en plus menacée dans notre pays.

La FTDJ exprime enfin son vif souhait de voir toutes les autorités concernées assumer pleinement leurs responsabilités et prendre les décisions adéquates pour mettre un terme à ce genre de comportements inquiétants.

Mohamed Ali Bouzgarou et Naceur Letaif, ont été violemment agressés par des supporters de l’Etoile Sportive du Sahel lors de la conférence de presse tenue à Sousse par le président de l’ESS, Ridha Charfeddine.

Suite à cette agression, Neji Bghouri, président du SNJT, a exprimé, dans un message publié sur la page Facebook du SNJT, son profond désarroi face à l’agression de Naceur Letaief.

Commentaires: