La HAICA décide d’interdire la rediffusion et de retirer la vidéo des présumés meurtriers de Mohamed Ali Charaabi

haicaLa HAICA a décidé, ce dimanche 11 janvier, à travers des communiqués, d’interdire la rediffusion et le retrait d’internet de la vidéo des présumés meurtriers de Mohamed Ali Charaabi.

La Haute Autorité Indépendante de la Communication Audiovisuelle a ordonnée aux chaines de télévision Watania, Hannibal TV, Nessma TV, Zitouna Tv et TNN de ne plus retransmettre la vidéo montrant les présumés meurtriers du policier Mohamed Ali Charaabi, tué dans la région d’Al Fahs le 3 janvier dernier, comme étant contraire à l’article 27 de la constitution, ne respectant pas les traités internationaux des droits de l’homme et des libertés à travers son non respect à la dignité humaine, l’incitation à la violence et à la haine ainsi que la violation du principe de la présomption d’innocence.

La vidéo a été publiée par le ministère de l’intérieur mardi 6 janvier dernier sur sa page Facebook officielle, un montage vidéo dans lequel les présumés accusés du policier Mohamed Ali Charaabi avouaient leur crime et que le porte-parole du ministère de l’Intérieur affirmait que « les Tunisiens vont les haïr ».

Ces diffusions constituent des transgressions, selon l’avocate Ines Harrath et le président de l’Observatoire tunisien pour l’indépendance de la magistrature (OTIM), Ahmed Rahmouni.

Commentaires:

Commentez...