Un blogueur condamné à mort pour apostasie en Mauritanie

Reporters sans frontières (RSF) a publié ce mercredi 31 décembre un communiqué appelant à annuler la condamnation à mort de Mohamed Cheikh Ould Mohamed, un blogueur maurianien condamné pour « apostasie ».

Emprisonné depuis près d’un an, le blogueur a été condamné le 24 décembre dernier après un article jugé « blasphématoire » sur le prohète Mohamed. Dans cet article, il avait critiqué le système inégalitaire des castes en Mauritanie, en faisant allusion aux enseignements du prohète.

Il lui est ainsi reproché d’avoir « parlé avec légèreté du prophète et enfreint les ordres divins ».

Mohamed Cheikh Ould Mohamed, lui-même ici de la caste des forgerons, en bas de l’échelle sociale, nie avoir voulu porter atteinte au prophète. Ses avocats ont fait appel de la condamnation à mort le 26 décembre.

« Reporters sans frontières demande aux autorités judiciaires compétentes de se prononcer, en appel, contre cette sentence injuste. Les propos de Mohamed Cheikh Ould Mohamed, critiquant le système des castes, relèvent de la liberté de l’information et d’expression, garantie par l’article 19 de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme », a déclaré Lucie Morillon, directrice des programmes de l’ONG.

Commentaires:

Commentez...