La directrice de la campagne présidentielle de Ahmed Néjib Chebbi félicite Nidaa Tounes pour sa victoire aux législatives

Zeineb Turki, directrice de campagne de Ahmed Néjib Chebbi.
Zeineb Turki, directrice de campagne de Ahmed Néjib Chebbi.

Tribune| Par Zeineb Turki

Mardi 28 octobre 2014

Félicitations à Nidaa Tounes pour sa victoire. La Tunisie connaît sa première alternance à la tête de l’exécutif. Une alternance par les urnes dans le calme et la sérénité. Et c’est déjà une victoire en soi.

En acceptant les résultats du scrutin et en félicitant le vainqueur, Ennahdha prouve aussi que c’est un parti conservateur qui croit en la démocratie ou qui s’en accommode.

Nous n’avons pas eu droit comme dans d’autres pays en transition démocratique à des violences ni à une contestation des résultats ni même à des affrontements et ça mes amis c’est LA TUNISIE. Le premier pays arabe qui a fait une révolution, le premier pays arabe qui a sauvegardé sa transition démocratique grâce à une société civile forte et responsable (Le rôle du quartet entrera dans l’Histoire des transitions démocratiques).

Félicitations également à Afek Tounes d’avoir su construire un parti avec intelligence et dynamisme. Un parti qui se classe 5eme et qui va compter sur la scène politique.

Félicitations au Front Populaire d’avoir su maintenir sa cohésion. La présence d’un bloc parlementaire d’extrême gauche est utile pour la diversité.

Je suis désolée pour l’UPT, Al Joumhouri, Attahalof et Attayar. Des partis/ coalitions qui n’ont pas su expliquer leur ligne politique et leur positionnement à leur électorat et qui ont souffert de l’appel au « vote utile ».
Ils sauront sans doute rebondir et se reconstruire.

Nous avons maintenant deux échéances importantes :

* La première échéance est en 2014 : L’élection présidentielle qui aura lieu en Novembre et Décembre prochains et qui je l’espère fera élire un Homme rassembleur qui garantira l’équilibre face à un parlement qui ne dégage aucune majorité stable et à un futur gouvernement qui risque d’être fragile vu l’équilibre des forces.

* La deuxième échéance en 2015 . les élections municipales et locales qui consacreront je l’espère la démocratie locale et se feront de la manière la plus apte à servir l’intérêt des citoyens.

Nous sommes au début d’un long chemin, celui de la construction de la deuxième république avec des institutions pérennes. Celui de la transformation de la constitution d’un bout de papier à un texte fondateur mis en application et garantissant les droits et libertés de chaque citoyen sans discrimination aucune ainsi que la séparation des pouvoirs, l’indépendance de la justice et le renforcement des instances constitutionnelles.

Nous avons finalement le devoir de consacrer la liberté inclusive, de répondre aux besoins de développement régional, de relancer une économie en panne et de mettre en place les grandes réformes qui s’imposent notamment en matière d’éducation et de santé.

Commentaires: