Le rappeur Weld El 15 candidat au Prix Sakharov 2014

Weld El 15 (photo - directmatin.fr)
Weld El 15

Le rappeur Weld El 15 est candidat au Prix Sakharov 2014. Le Parlement européen a présenté, mardi 23 septembre, le jeune Aladin Yaâcoubi lors d’une réunion conjointe des commissions des affaires étrangères et du développement ainsi que de la sous-commission des droits de l’homme.

  • Weld El 15 est accompagné, pour ce prix, par le rappeur marocain Mouad Belghouate (également connu sous le nom de El Haqed) ainsi que le blogueur égyptien et activiste politique Alaa Abdel Fattah. Ils ont été nominés par le groupe de la Gauche unitaire européenne / Gauche verte.

Les six autres candidats au Prix Sakharov 2014 sont :

  • Mahmoud Al’Asali, professeur de droit à l’Université de Mossoul qui a défendu les droits des chrétiens et a été tué en juillet dernier et Louis Raphael Sako, né en Irak et patriarche de l’Église catholique chaldéenne. Tous deux ont été nominés pour leur défense de la liberté religieuse dans le pays par le groupe des Conservateurs et Réformistes européens, Anna Záborská et 66 autres députés.
  • Les organisations pour la protection des minorités chrétiennes dans différentes parties du monde CHREDO, Portes Ouvertes, Œuvre d’Orient et Aide à l’Église en détresse, nominées par Philippe Juvin et 60 autres députés.
  • Le mouvement ukrainien favorable à l’Union européenne EuroMaidan, représenté par le journaliste Mustafa Nayem, ainsi que la musicienne et gagnante de l’Eurovision Ruslana Lyshychko, l’activiste Yelyzaveta Schepetylnykova et la journaliste Tetiana Chornovol, nominés par Jacek Saryusz-Wolski et 52 autres députés.
  • L’activiste américaine Ayaan Hirsi Ali, née en Somalie, défenseuse des droits des femmes dans les sociétés islamiques et connue pour son opposition aux mutilations génitales féminines, nominée par le groupe Europe de la liberté et de la démocratie directe.
  • Denis Mulwege, un gynécologue congolais spécialisé dans le traitement des victimes de viol et fondateur de l’hôpital Panzi à Bukavu (RDC), désigné par le groupe de l’Alliance Progressiste des Socialistes et Démocrates (S&D) et le groupe Alliance des démocrates et des libéraux pour l’Europe ainsi que par Barbara Lochbihler.
  • Leyla Yunus, activiste des droits de l’homme et directrice l’Institut de la paix et de la démocratie emprisonnée en Azerbaïdjan, nominée par le groupe des Verts/Alliance libre européenne ainsi qu’Alexander Graf Lambsdorff, Marietke Schaake et Ramon Tremosa.

Tous ces candidats ont été proposées par les groupes politiques ou au moins 40 députés européens. Le Prix Sakharov pour la liberté de l’esprit est décerné chaque année par le Parlement européen.

Il a été créé en 1988 pour honorer des personnalités collectives ou individuelles qui s’efforcent de défendre les droits de l’homme et des libertés fondamentales.

Le Parlement européen désignera les trois finalistes pour son Prix récompensant la liberté de penser le 7 octobre, puis le lauréat sera connu le 16. Malala Yousafzai a remporté le prix l’année dernière pour son combat pour l’éducation des filles au Pakistan.

Commentaires: