Des enquêteurs allemands en Tunisie pour investiguer sur la mort à Kasserine d’Ahlem Dalhoumi

Ahlam
Ahlem Dalhoumi, âgée de 21 ans 9 mois

L’ambassade d’Allemagne en Tunisie a contacté  Mongi Dalhoumi, le père de Ahlem Dalhoumi, de nationalité tuniso-allemande  qui a été tuée avec sa cousine Ons Dalhoumi, par la police ce samedi 23 août.

Arrivé le samedi soir d’Allemagne avec son épouse après avoir appris la mort de sa fille, M. Dalhoumi a été informé que « des enquêteurs allemands viendront en Tunisie pour investiguer sur la mort de sa fille puisqu’elle est de nationalité allemande« , nous rapporte notre correspondant à Kasserine Mohamed Kachroudi qui l’a rencontré.

Funérailles au cimetière Awlad Aziz

Ahlem, âgée de 21 ans, avait réussi le bac (physique) et était venue à Kasserine pour passer les vacances avec sa famille et ses cousins. Elle allait voyager au Canada pour continuer ses études d’après son père.

Ses funérailles ainsi que celles de sa cousine, Ons Dalhoumi, ont eu lieu ce dimanche 24 août, vers 10 h du matin, en l’absence totale des forces de l’ordre.

Médias jugés « pro-police »

Beaucoup de monde était présent au cimetière Awlad Aziz, notamment la famille Bratli et Dalhoumi. La famille a refusé que les chaines Wataniya (nationale), Hannibal TV, et Nesma TV  filment les funérailles. Des journalistes ont même failli être agressés.


MAJ : 17h57 : Mme Assa Dalhoumi qui se présente comme la tante de Ahlam et Ons, a assuré que « lors des funérailles aucun journaliste n’a été chassé. » car «  Il n´y avait pendant toute la matinée aucun journaliste présent, » 

Par ailleurs notre correspondant nous a confirmé qu’il y avait bien des journalistes et qu’il a assisté à la scène.


 

D’après notre correspondant, les Kasserinois ont jugé que « ces médias se sont mis du côté de la police et ont orienté les spectateurs pour cautionner le meurtre d’Ons et Ahlem. »

 

 

 

 

Commentaires:

Commentez...