«Une force de pression pèserait» sur le bureau de l’ANC, selon la TAP

ANCL’Assemblée nationale Constituante défraie de nouveau la chronique d’après l’agence TAP qui aurait des informations au sujet d’une «force de pression qui pèserait de tout son poids et de diverses manières» sur le bureau de l’ANC pour faire passer un projet de loi, en souffrance depuis 2013, et relatif à l’autonomie financière et administrative de l’institution.

Pour répondre à cette volonté, la dernière réunion en date des chefs de groupes parlementaires a fixé pour après l’Aïd Al-Idha l’examen de ce texte en séance plénière. Certains ont établis un lien entre cette démarche et les arriérés de primes de logement réclamés par les députés.

La question traîne en longueur depuis que, il y a 19 mois, ces derniers avaient été contraints de quitter l’hôtel où ils étaient hébergés, soit un reliquat de près de 23.000 dinars pour chacun d’eux.

Affaire à suivre…

Commentaires: