Marzouki recommande aux Tunisiens les « échecs » pour surmonter les obstacles

Le président provisoire Moncef Marzouki a prôné la promotion du jeu des échecs « pour former de nouveaux cerveaux capables de traiter les problèmes épineux » auxquels fait face la Tunisie. Le chef de l’Etat s’exprimait lors de l’inauguration samedi à Monastir du festival de feu Ridha Belkadhi.

Marzouki echecs
Marzouki face à une jeune joueuse d’échecs; mais on ne connait pas le gagnant ! Monastir, 03-05-14, photo (Présidence)

« Les échecs sont un sport cérébral qui apprend la reflexion objective, la stratégie, développe l’intelligence, aide au calme et au respect des règlements, outre sa capacité à façonner un nouveau cerveau capable de gérer les grands problèmes », a souligné le président Marzouki.

Relevant que la Tunisie « a besoin de nouveaux cerveaux pour surmonter ses problèmes », le chef de l’Etat a recommandé lors de cette cérémonie, organisée en présence des présidents de la fédération internationale et africaine des échecs, « d’oeuvrer à diffuser la pratique du jeu des échecs en Tunisie et auprès des jeunes notamment ».

Il a rendu hommage, par ailleurs, à feu Ridha Belkadhi « pour sa promotion de ce sport au double plan national et international ». Moncef Marzouki a procédé à cette occasion à la remise de récompenses à Maysa Ben Fraj, vainqueur du championnat arabe 2013 des -8 ans en Jordanie, Mohamed Naouali, champion du monde arabe 2013 des -14 ans, Zeineb Haouas et Safa Ben Said, médaillées d’argent au championnat arabe et Mohamed Sahib Daly, médaillé d’argent des -14 ans lors du championnat arabe organisé au Yemen.

Avec TAP

Commentaires:

Commentez...